Seite auswählen

Dieser Artikel wurde noch nicht ins Deutsche übersetzt

Depuis maintenant 5 ans je me rends régulièrement aux archives départementales de
ROUEN-DARNETAL, EVREUX, VINCENNES (avec Chantal) FONTAINEBLEAU etc. etc.
ROUEN-DARNETAL est pour moi une des sources importantes pour ma recherche, des journées entières j’ai cherché, consulté les documents de la série W (propre à nos recherches): collaboration, réquisition, surveillance, réglementation sur les étrangers ….et bien d’autres. Pour moi tout a été vu, j’ai épluché toutes les cotes disponibles en salle de lecture.
La responsable des archives spécialiste de la dernière guerre me confirme : « oui Mr Blanc vous avez
tout vu ….»

Or dernièrement, (environ 15 jours) je retourne aux archives de Rouen Darnétal pour deux adhérents.
Comme à mon habitude je me renseigne pour savoir si la responsable est présente et aller la saluer.
Par chance elle est là et nous discutons. Au fil de notre discussion j’apprends qu’il y a depuis peu aux archives de Rouen centre, en salle de lecture de nouvelles cotes disponibles dans la série cotée:
1M à partir du n° 500 (très important = nid à renseignements)
Cette nouvelle série concerne le cabinet du préfet : classé SECRET
Services de la préfecture : classé SECRET
(Il a fallut 15 ans pour les classer)

J’y trouve :
– Etrangers dans la région en 1938 – noms, prénoms, dates et lieux de naissance en Allemagne ainsi que les professions.
– Demande de cartes d’identité et contrôle des passeports
– Etrangers suspects, noms, prénoms, adresses etc…etc….
– Enquêtes, dossiers individuels, enregistrement des visas etc…

Maintenant, munis de ces précieux renseignements, il me faut aussi revisiter la série W qui a intégré de nouvelles cotes dans la série: cabinet du Préfet

CONCLUSION
Il ne faut jamais perdre de vue les archives car tout n’est pas classé.
Entretenir une relation amicale avec le ou la responsable des archives pour s’informer des changements.
Il faut savoir que pour les responsables des archives la priorité est de classer, que les archives soient disponibles en salle de lecture vient en 2ème position !
Ne prenons jamais les réponses négatives comme définitives, Il reste toujours un espoir ou un fil à saisir
.

Michel Blanc