Coeurs Sans Frontières Association d’enfants de la guerre

Le Conseil d’administration de l’Association est composé de 12 personnes :

  • Président : Michel BLANC
  • Vice-Présidente : Chantal LE QUENTREC
  • Secrétaire : Anne-Marie PRENTOUT
    •  Secrétaire adjoint : Denise BERNARD
  • Trésorière : Françoise LACROIX
    • Trésorier adjoint : Hubert LE NEILLON
  • Conseillère : Bernadette EPALLE

 

Délégués régionaux :

  • Régions Normandie et Nord : Michel BLANC
  • Région Sud-ouest : Francis CRITON
  • Régions Île de France – Est – Allemagne – Autriche : Chantal LE QUENTREC
  • Région Bretagne : Hubert LE NEILLON
  • Région Sud-est : Georges ROUME

 

Correspondants Allemagne et Autriche :
Assistantes de Chantal LE QUENTREC Déléguée régionale Allemagne et Autriche :

  • Béatrice KELSCH : Correspondante Allemagne
  • Franziska LACOMBE-SCHUMACHER : Correspondante Autriche

 

Président d’honneur de l’Association : Daniel ROUXEL (ancien vice-président)

L’Association s’adresse :

  • Aux Français et aux Allemands nés, durant ou après la deuxième guerre mondiale, de père allemand et de mère française, de père français et de mère allemande.
  • Aux conjoints et descendants en ligne directe.
  • Aux couples franco-allemands ou germano-français et leurs enfants, désireux d’œuvrer en faveur de la compréhension entre les deux pays,
  • Aux volontaires actifs agissant en tant que conseillers techniques.
  • Ainsi qu’à toute association ou personne morale poursuivant les mêmes objectifs.

Quel rôle, pour quels objectifs ?

  • Promouvoir l’entraide et les échanges culturels entre les peuples.
  • Favoriser le contact et le dialogue entre les couples franco-allemands ou germano-français et leurs enfants nés de la guerre ou après.
  • Aider les Allemand(e)s et les Français(es) qui recherchent leur père géniteur ou des membres de leur famille dans l’autre pays, à trouver les traces dans les archives.
  • Mettre des interprètes et traducteurs à la disposition des familles franco-allemandes ou germano-françaises recomposées, après la prise de contact et qui ont des problèmes de compréhension d’ordre linguistique.
  • Obtenir de l’Assemblée Nationale, en France, et du Bundestag, en Allemagne, pour ces enfants et leurs enfants, la double nationalité sous certaines conditions.
  • S’associer à la Convention des Nations Unies protégeant les enfants nés pendant des guerres ou suite à des guerres en Europe et dans le monde, y compris les enfants conçus dans la violence.
  • Nous faire connaître de toutes les personnes qui vivent la même situation, pour leur donner la parole, cette parole si déterminante pour une acceptation de leur origine. Nous avons porté trop longtemps le « fardeau » dont les familles, la société, nous ont accablés. En nous fédérant, nous avons pu enfin nous assumer
  • Se donner les moyens de faciliter les recherches pour les adhérents qui désirent les entreprendre. Nous mettons tout en œuvre pour faciliter la transmission d’un dossier complet aux services compétents.
  • Assurer le lien lors de la transmission du dossier en Allemagne.
  • Accompagner l’adhérent tout au long de sa recherche. En plus de la constitution du dossier, nous faisons un accompagnement solidaire et humain.