Sélectionner une page

Yves Guyet
Jourdan éditions
12 avril 2018

Berlin 1945

Fils d’un Français et d’une Allemande

Yves Guyet

Le témoignage de l’auteur, né à Berlin en 1945. Réquisitionné pour le Service du travail obligatoire, son père, un Français, rencontre sa mère, étudiante berlinoise. Des documents, dont des lettres rédigées aux Chantiers de jeunesse en Saône et Loire, retracent l’expatriement de son père, contraint de servir l’économie ennemie, l’histoire de la relation de ses parents et leur retour en France.

« Je suis né sous les bombes à Berlin, le jour où Hitler s’est suicidé. »

     Un enfant de la guerre raconte sa naissance le 30 avril 1945 à Berlin, alors que la capitale du IIIe Reich agonise. Son père, un jeune Français envoyé par le gouvernement de Vichy au cœur du territoire ennemi dans le cadre du Service du Travail Obligatoire (STO), sa mère, étudiante à Berlin, se rencontrent et vivent leur amour sous la surveillance de la Gestapo. L’auteur reconstitue, 70 ans plus tard, la vie de ses parents de 1943 à 1945 sous les bombes, alors que les troupes soviétiques approchent, leur rapatriement en France, l’intégration difficile de sa mère en ces temps troubles d’immédiat après-guerre et sa propre existence en tant que  » fils de boche « , partagé entre deux cultures. Tout ceci, à l’appui de documents authentiques.

L’auteur présente et commente une série de documents datant des années 1942 à 1945 : lettres de son père écrites aux Chantiers de Jeunesse en Saône et Loire, lettres écrites de Berlin, où le gouvernement de Vichy l’a envoyé au titre du Service du travail obligatoire, ainsi que divers documents et photos retraçant l’odyssée d’un père qui, de 1943 à 1945, a travaillé contre son gré à Berlin pour l’économie ennemie.

Ces documents racontent surtout comment ce jeune homme s’éprend d’une Allemande, vit avec elle une idylle mouvementée alors que Berlin agonise sous les bombardements. Ils auront un enfant qui naîtra le jour où Hitler se suicide et où les Soviétiques investissent la ville.

L’auteur raconte enfin le retour en France de son père qui revient avec une Allemande et un enfant (allemand lui aussi). Ce retour leur réservera des surprises, car l’accueil ne sera pas celui qu’ils escomptaient.