Sélectionner une page

Sans entrer dans les détails, je voudrais situer le contexte de ma naissance et parler de ma Mère. Ses  » malheurs  » ont commencé vers 1930, alors qu’elle n’avait que sept ans, elle a perdu sa Mère. Son Père, peu fait semble t’il pour assumer cette situation, a privilégié les études de sa Fille, elle a été pensionnaire de 17 écoles au gré des mutations professionnelles de celui-ci. Il était inspecteur instructeur aux PTT.
Dans un total vide affectif (la prétendue famille étant absente) en proie aux aléas de la guerre (exode) elle a connu mon Père en 1943.

Je suis né en 1944, mais mon Père était déjà reparti sur le front russe. Ma Mère a tenté de lui faire passer des messages par des soldats allemands mais elle ne saura jamais s’ils lui furent parvenus.

Dans le début des années 1950, ma Mère a entrepris des recherches en la personne d’un autre soldat allemand, grand ami de mon Père. Hélas, elle a appris rapidement que cet ami avait été tué et reposait au cimetière allemand de Dagneux dans l’Ain.
Vers la fin des années 1950, mon Père étant berlinois, ma Mère a alors pris contact avec un commerçant en tapisseries de luxe de Berlin. Celui ci a fait tout son possible et a même rencontré mon Père. C’est alors que fut édifié le mur de Berlin or, mon Père résidait dans le secteur soviétique. Tout contact devenait donc très dangereux.
En 2004 , j’ai fini par connaître la WASt que j’ai bien sûr immédiatement consultée. Après plusieurs mois de recherches, le couperet est tombé, mon Père est décédé fin 1990 à Berlin.
En 2007, je me suis rendu à l’Ambassade d’Allemagne à Paris, car je souhaite toujours savoir où mon Père est inhumé. Malgré un bon acceuil et la promesse de rechercher, ses services ont  » dégagé en touche  » sur la WASt qui, en 2008 m’a signifié l’impossibilité de me renseigner.
Par le commerçant berlinois, nous avons appris que mon Père a été marié deux fois et que j’ai deux demi-soeurs.dont, bien évidemment, j’ignore tout.

Quand j’étais gosse, quelques messieurs se sont intéressés à ma Mère mais mon existence les a fait fuir…(une fille-mère, quelle horreur !)

Ma Mère a donc vécu toujours seule, elle approche les 90 ans et se porte très bien.

Quant à moi, j’ai toujours feint l’indifférence pour ne pas culpabiliser ma Mère mais l’absence de Père m’a beaucoup affecté. Dans une région où l’on est volontiers curieux, je suis allé exercer ma vie professionnelle ailleurs. .

Je connais, bien entendu, le nom et le prénom de mon Père, ainsi que ses dates et lieux de naissance et de décès. Je possède deux photos d’identité de lui. Ma Mère m’a confié un certain nombre de lettres de lui et m’a rédigé un véritable dossier sur cette relation.

C’est peu mais c’est beaucoup par rapport à certaines personnes. J’en connais une qui ne sait qu’une seule chose, son Père était allemand. C’est tout ce que sa Mère a bien voulu lui dire !

Jean K