Sélectionner une page

 

8 juillet 1962

Scellant la réconciliation des 2 pays. Dans un esprit de réconciliation après l’horreur de deux guerres mondiales, le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer assistent à une messe, célébrée dans la cathédrale de Reims.

Plaque commémorative – Cathédrale de Reims

 » Mémoires d’espoir » général de Gaulle :

« Symbole de nos anciennes traditions, mais aussi théâtre de maints affrontements des ennemis héréditaires depuis les anciennes invasions germaniques jusqu’aux batailles de la Marne. A la cathédrale, dont toutes les blessures ne sont pas encore guéries, le premier Français et le premier Allemand unissent leurs prières pour que, des deux côtés du Rhin, les œuvres de l’amitié remplacent pour toujours les malheurs de la guerre. »

22 janvier 1963

Le chancelier Konrad Adenauer et le Générale de Gaulle signent le traité de l’Élysée.

Ce traité marque la fin de la longue rivalité entre l’Allemagne et la France, une voie s’ouvre vers la coopération et l’amitié.

120811LQ043C

Traité de l’Elysée – Photo : (c) MAEE

8 juillet 2012

Cathédrale de Reims : François Hollande, Président de la République française et Angela Merkel, Chancelière de la république fédérale d’Allemagne commémorent le 8 juillet 1962.

120811LQ043B

Cathédrale de Reims – 8 juillet 1962 – Chancelier Konrad Adenauer – Général de Gaulle

120811LQ043D

Cathédrale de Reims – 8 juillet 2012 – Chancelière Angela Merkel – Président François Hollande

Septembre 2012 – août 2013 : Année franco-Allemande.

Dans la perspective de ce cinquantième anniversaire, les ministres des affaires étrangères des deux pays, également secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande, ont reçu mandat, lors du 14ème Conseil des ministres franco-allemands (6 février 2012), de préparer une année consacrée à l’amitié franco-allemande, qui aura notamment vocation à mobiliser les jeunes générations tout au long de l’année scolaire.

Le ministre chargé des Affaires européennes, M. Jean Leonetti, s’est entretenu avec son homologue allemand, M. Michael Link, à Antibes, le 15 mars, dans le cadre de la préparation du 50e anniversaire du traité de l’Élysée (22 janvier 2013) :

Temps forts :

8 juillet à Reims : commémoration de la visite conjointe du Chancelier Adenauer et du Général de Gaulle en 1962 ;

22 septembre 2012 à Ludwigsbourg: ouverture formelle de l’année franco-allemande, à l’occasion du cinquantième anniversaire du « discours à la jeunesse allemande » du Général de Gaulle ;

22 janvier 2013 à Berlin: célébration du cinquantenaire de la signature du traité de l’Elysée, le

juillet 2013 en France: commémoration du cinquantième anniversaire de la création de l’Office franco-allemand pour la jeunesse.

« L’objectif de ces commémorations n’est pas de regarder vers le passé mais de mobiliser la jeunesse et les sociétés civiles française et allemande pour l’avenir. L’amitié franco-allemande est une amitié pour l’Europe qui a toujours eu comme vocation principale d’œuvrer pour la construction européenne. Tous les événements phares permettront de mobiliser pleinement les jeunes français et allemands en faveur du renforcement de l’intégration européenne et de notre amitié. »: http://www.france-allemagne.fr