Sélectionner une page

Madame la Chancelière Fédérale

Depuis 2005, les membres de Cœurs sans Frontières agissent pour favoriser le contact et le dialogue entre les couples franco-allemands ou germano-français et leurs enfants nés de la guerre ou après, et surtout pour ne pas rester sourds à la détresse de victimes innocentes d’un conflit qu’elles n’ont pas connu.

Notre association composée d’enfants de la guerre aide ces enfants français, allemands à rechercher un père, à retrouver une famille, à retracer leur histoire familiale, leurs racines, pour ne pas rester dans l’ignorance et apaiser leurs souffrances d’être nés d’amours contrariés. Notre action souhaite promouvoir l’entraide, le partage d’informations et les échanges culturels entre les peuples au-delà des frontières avec respect, tolérance et écoute.

Nous savons combien l’État allemand est sensible aux raisons qui motivent notre association. Daniel Rouxel, le président d’honneur de Cœur sans Frontières, a d’ailleurs été le premier enfant de la guerre à obtenir la nationalité allemande et à recevoir son certificat des mains de Monsieur le consul d’Allemagne à Paris.

Un petit groupe de représentants de l’association, Daniel Rouxel et moi-même, serions honorés de pouvoir vous rencontrer personnellement lors de votre venue en France, le 6 juin 2014, au château de Bénouville dans le cadre des commémorations du 70ème anniversaire du Débarquement.

Notre sollicitation est purement fraternelle. Elle a pour seule ambition de vous témoigner notre reconnaissance pour votre implication auprès des enfants de la guerre et notre amitié dans un lieu emblématique, porteur d’histoire.

Nous espérons que vous pourrez répondre favorablement à notre demande. Nous nous tenons à l’entière disposition de votre cabinet pour connaître le lieu et l’horaire de votre convenance.

J’ai l’honneur, Madame la chancelière fédérale, de vous prier d’agréer l’expression de ma très haute considération.

Michel Blanc

Président