Sélectionner une page

Krigsbarforbundet Lebensborn est une association norvégienne d’enfants nés dans les Lebensborn norvégiens.

Kriegsbarforbundet, membre de BOW i.n (Bow international network) http://www.bowin.eu/ a généreusement invité les membres de BOW-i.n à sa Rencontre qui s’est tenue du 6 au 9 juin 2013 à KLEKKEN (env. 70km d’OSLO), le thème était « Mon père, le soldat allemand ».

J’ai eu l’honneur de représenter notre association et désire vous relater ces belles journées où j’ai ressenti dans toute son ampleur la sympathie qui s’établit spontanément entre les enfants de guerre ; lors de nos réunions nous sommes toujours réconfortés par la fraternité, la simplicité et la vérité de nos échanges ; imaginez cela au niveau européen, vous comprendrez à quel point je me suis sentie en confiance. C’est incroyable, venue avec le handicap d’arriver en terre inconnue ne connaissant qu’une personne, ne maitrisant pas le langage commun (le norvégien ou partiellement l’ allemand), je me suis sentie en famille, les mots n’étaient pas indispensables pour percevoir la gentillesse de chacun et la similitude de nos enfances difficiles en raison de notre condition d’enfants de guerre, cette ambiance a eu raison de mes complexes, j’ai osé tenter de parler en allemand, j’admire la bonne volonté de mes interlocuteurs pour réussir à saisir mon jargon !

Partie de Roissy Charles de Gaulle le 6 juin au matin, j’atterrissais, en fin de matinée, sous une pluie battante à OSLO, placée près d’un hublot je découvre un paysage identique à la carte de mon Atlas, les Fjords vus du ciel sont immédiatement indentifiables, je sais que nous survolons la Norvège.

L’aéroport d’Oslo n’est pas immense, Gerlinda venue de Bruxelles atterrit une demi-heure plus tard et me trouve aisément, à mon grand soulagement, acheter un ticket de train Oslo/Trekken me stresse, comment me faire comprendre ?

Thorleif BLATT, Président de l’association Krigsbarforbundet Lebensborn est un parfait organisateur, un car affrété pour l’accueil des participants à la rencontre nous transporte à Klekken, j’entends pour la première fois la sonorité de la langue norvégienne, régale ma vue par les paysages, m’émerveille des jolies maisons de bois qui semblent peintes le jour même tant elles sont fraîches et coquettes, quel heureux dépaysement !

hôtel Klekken

Nous voici au Klekken hôtel ! L’endroit est un heureux choix. Pendant la Seconde Guerre mondiale l’hôtel Klekken était un des homes du Lebensborn, et quelques-uns des participants à la Rencontre y sont nés et y ont passé les premiers mois de leur vie.
Le bâtiment subsistant de la guerre est actuellement intégré dans le complexe hôtelier. L’hôtel est vaste, les salons, les salles de réunion multiples, il me faudra être attentive pour ne pas m’égarer.

Har de glemt meg tro

 

Sculpture de Jon Forgessen : Har de glemt meg tro ? (pourquoi m’avez-vous oublié ?)

L’hôtel Klekken est dans un écrin de verdure, son parc immense est habité denombreuses sculptures. Une surprise m’attend la nuit ne tombera pas, faut-il que je sois sotte, je n’avais pas pensé au jour polaire, alors que nous sommes très près du solstice d’été !

Parc hôtel Klekken

Parc hôtel Klekken

Le séjour très bien organisé, alterne les réunions, conférences (voir allocution de Gerlinda SWILLEN, « Mon père, l’ennemi inconnu ») et moments dédiés à la détente, nos amis norvégiens utilisent chacune des pauses pour simplement « être bien ensemble » je perçois leur quiétude et leur bonheur d’être réunis, les soirées s’éternisent, c’est gai, chansons, musique, un d’entre eux toute une soirée a joué au piano des airs à la demande, quelques pas de danse sont esquissés par des auditeurs enchantés.

Daniel Rouxel

Une exposition réunit des photos et des documents venant des différents pays représentés par le Réseau européen des enfants de guerre, la partie française est illustrée par celle de Daniel Rouxel, président d’honneur de CSF, premier enfant de la guerre français à avoir reçu la nationalité allemande. Cette exposition s’accorde parfaitement avec le thème « Mon père, le soldat allemand ».

BOW i.n. Klekken 2013

BOW i.n – Klekken 2013

Hélas, il a fallu se quitter après la photo souvenir du groupe BOW i.n. Les membres de BOW i.n. ont profité de cette Rencontre pour évoquer des projets. Ils se réuniront à nouveau à Berlin en octobre 2013 afin de les finaliser.


Chantal Le Quentrec, déléguée CSF au sein de BOW i.n.