Sélectionner une page

Le 2 mai, nous étions 40 à Sasbach, chaque année cette réunion, instituée à l’origine pour permettre que les adhérents de langue allemande se rencontrent, voit un nombre de plus en plus conséquent de français et d’autrichiens faire un long trajet pour le plaisir d’échanges de plus en plus amicaux entre les membres des différentes nationalités qui composent la famille CSF/HOG.

Beatrice a trouvé en la maison Hochfelden, le lieu idéal. Tout était parfait : le logis, le parc, la nourriture, l’accueil de nos hôte. Nous avons bénéficié d’une grande salle de réunion, sur la suggestion de Benoît nous étions disposés en un cercle qui a renforcé le sentiment d’être bien ensemble et atténué la timidité de prendre la parole. Plusieurs d’entre nous ont partagé leur histoire, chacune qu’elle soit triste ou heureuse a contribué à nous rapprocher, car toutes ont en commun, le manque de racines, les difficultés de grandir avec la part d’inconnu concernant notre famille paternelle, la longueur des recherches laborieuses. Les récits de ceux qui ont trouvé leur famille ont ranimé l’espoir d’y parvenir, malgré les embuches. Cet espoir est essentiel pour trouver la force morale de persister sans se décourager, les récits entendus prouvent qu’il faut absolument continuer notre quête contre vents et marées.

L’après- midi nous étions passionnés par l’allocution de Christophe Woerle. Christophe est un orateur talentueux, très dynamique. Dans les 2 langues, il a partagé avec nous son grand savoir concernant la vie des prisonniers de guerre français en Allemagne. Nous avons ainsi perçu le quotidien de ces hommes condamnés à passer leur jeunesse, loin des leurs, sans liberté, dans des conditions matérielles difficiles.

Ecouter le vécu de ces prisonniers étaient pour les allemand/autrichien ayant un père prisonniers de guerre français la possibilité de percevoir la vie de leurs géniteurs lorsqu’ils ont rencontrés leurs mères. A tous Christophe a donné une nouvelle dimension à l’Histoire des soldats de la Seconde guerre mondiale.

J’ai la joie d’annoncer que Christophe est devenu membres de CSF-HOG, il sera parmi nous à Schiltigheim le samedi après-midi malgré un emploi du temps fort chargé. Merci Christophe de nous donner de ton temps, je sais que ta présence est espérée par ceux qui te connaissent.

Je souhaite ajouter que cette réunion, a été pour moi un grand réconfort qui m’a aidé à supporter une période difficile. Merci à tous.

Chantal

Photos : Jean