Madeleine BERNARD

Lettre de Bernhard SCHMIDT à la nourrice.

N° 532 Bernard SCHMIDT – Madeleine BERNARD

N°532

Je m’appelle Léo Pierre BERNARD ;

Ma mère, Madeleine, Henriette, Renée BERNARD, épouse GUYARD habitait Dijon.
Son mari était prisonnier en Allemagne.

Elle a connu un soldat allemand et je suis né 15  août 1943, dans une clinique privée de Dijon, rue Févret,.

J’ai été mis chez Madame GROS, une nourrice à Beire le Chatel, près de Dijon.

A la libération de Dijon, le 11 septembre 1944, ma mère a suivi mon père et l’armée allemande.
Elle est arrivée à Cologne le 18 septembre 1944 et a été rapatriée en France par le Ministère des prisonniers, déportés et réfugiés en février 1946.

Mon père Bernard (ou Bernhardt) SCHMIDT est aussi mon parrain ;

J’ai une lettre écrite par lui le 10 mars 1946 à Mme Gros, pour lui demander de mes nouvelles ;
Il lui dit que Madeleine est retournée en France pour ses papiers et  qu’il se fait du souci car il n’a pas de nouvelle d’elle.
Il demande à Mme Gros de lui répondre à l’adresse suivante

Frau SCHMIDT   COLOGNE  Gladbacher Strasse 8  DEUTSCHLAND

Mme Gros m’ayant remis aux services de l’enfance à Dijon le 1 octobre 1944, leur a transmis ce courrier et les services lui ont demandé de ne pas donner suite.
J’ai eu tous ces renseignements au Conseil Général de Dijon en octobre 2012 quand j’ai pu enfin avoir accès à mon dossier.

J’aimerai retrouver mon père ou ses descendants pour ainsi connaître enfin ma famille.

Je remercie par avance, toute personne qui pourra m’aider.

En pièce jointe, une photo de ma mère en 1952.

Bien à vous, Léo