Sélectionner une page

RENCONTRES HISTORIQUES

Organisées en partenariat avec l’association Cœurs Sans Frontières

Samedi 10 novembre 2007 de 9h à 18h

 

Des enfants de la honte aux enfants de l’amour.

Les enfants de la guerre, nés des occupants et des libérateurs.

 

Comme dans toutes guerres, les relations humaines l’emportent parfois sur la raison d’Etat, et de ces unions improbables des enfants naissent. Mais ensuite que de temps et d’énergie pour structurer des vies dont personne ne voulait. Les mères, les familles et la société en général ont stigmatisé ces « enfants de la honte ». Que de souffrances inutiles pour ces enfants peu ordinaires issus du fruit d’amours interdites. Cette quête permanente du père et de la vérité, a été leur raison d’espérer une reconnaissance identitaire.

Que dire aussi de ces enfants nés dans les Lebensborn nazis, ces institutions où devaient procréer des sujets de pure race aryenne en vue de constituer l’élite du futur Reich millénaire, dans lesquelles les femmes accouchaient dans le plus grand secret avant de se voir retirer leurs bébés. Comment comprendre le traumatisme de ces femmes tondues à la Libération et mises au ban de la société avec pour seul crime d’avoir aimé un soldat alors ennemi ?

Lors de ce colloque, avec la participation de Gilles Perrault, des témoins, de nombreux historiens français et allemands ainsi que des psychiatres analyseront cette douloureuse question.

Contact :

www.coeurssansfrontieres.com

www.memorial-caen.fr


Programme de la journée

9h 9h30

Ouverture du colloque.

Interventions de Jean-Jacques Delorme, président de l’association Cœurs sans frontières.

9h45

Introduction de Gilles Perrault, historien.

10h-10h30

Un enfant de l’amour, témoignage de Jean-Jacques Delorme né d’une mère française et d’un père allemand.

10h45

La présence allemande en Normandie de 1940 à 1948 : les relations avec les populations civiles, par Valentin Schneider, historien.

11h05

La prostitution en Bretagne de 1940 à 1945 face aux choix politiques de Vichy, par Erwan Saladin, historien.

11h25

La face cachée de la présence américaine en Normandie : des relations cordiales avec la population civile aux viols commis par certains soldats, par Stéphane Lamache, doctorant en histoire.

12h-12h30

Débat.

14h

Une Française amoureuse d’un prisonnier de guerre allemand, par Catherine Paysan, d’après son livre L’amour là-bas en Allemagne, Albin Michel, 2006.  

14h20

Les femmes tondues à la Libération, par Dominique François, historien et le docteur Catherine Durand, psychiatre.

15h

Débat.

15h20

Les archives de la Wehrmacht, une aide pour les enfants en quête de paternité, par Ludwig Nörz, historien, directeur et Peter Gerhardt, directeur adjoint des archives de la VAST.

16h20

Un Lebensborn en France, par Madame Jean, secrétaire de l’association Alma de Lamorlaye, commune de l’Oise où fut installé le seul Lebensborn de France

16h40

Une mère silencieuse, témoignage et analyse d’un enfant du Lebensborn français de Lamorlaye, par Jean-Daniel Rémond, psychiatre.

17h10

Débat.

17h30-18h

Conclusion de Gilles Perrault, historien.

20h30

Projection du documentaire Fils de Boches, suivie d’un débat en présence du réalisateur Christophe Weber.

Ce programme, arrêté le lundi 5 novembre, peut faire l’objet de modifications.

Entrée libre et gratuite