Klietz 1945
Le mal vivre après la guerre

POUILLE Armand

L’on fait valoir sans cesse le devoir de mémoire, mais rappeler un événement ne sert à rien, même pas à éviter qu’il ne se reproduise, si on ne l’explique pas. Il faut comprendre pourquoi les choses arrivent. L’auteur nous fait remonter le temps jusqu’aux origines qui ont pu déclencher le plus grand conflit mondial…L’Histoire, la vraie, exige des raisons et des preuves… Il va ainsi passer en revue sous la forme d’un récit chronologique, les événements qui ont contribué à l’arrivée d’Hitler et de ses acolytes. Ces personnages très complexes qui ne peuvent s’inscrire dans le domaine du raisonnement.

La vision globale de ce conflit lui permettra d’insérer au mieux son histoire et son vécu de fin de guerre et d’après-guerre. Il veut comprendre le lourd fardeau du contexte de sa naissance qu’il a supporté toute sa vie, à cause d’une faute commise par sa mère et par son père adoptif, qui ont travaillé volontairement en Allemagne sous le régime nazi. Il souhaite faire le deuil de ce mal vécu… jusqu’à ce jour. Le seul crime qui lui a toujours été reproché est d’avoir été le fils d’un «sale boche» et d’être né, sous la Shoah, d’un père «Officier de la Wehrmacht».

Il veut témoigner pour tous ces enfants nés au cours de la guerre ou juste après la guerre, et qui eux aussi ont dû vivre à leur manière d’être nés d’un amour interdit de père allemand et d’une mère française ou de mère allemande et d’un père français : situation qui a ainsi contribué à « Ce mal vivre d’après guerre ». La vérité sur sa naissance qu’il va découvrir au fur et à mesure de ses recherches lui apportera enfin, par la découverte de sa véritable identité, la sérénité de ne plus avoir été personne, de ne pas être un bon à rien, ni ce fils de sale boche, pour avoir enfin la fierté d’être citoyen d’Europe et reconnu comme un véritable Français – Allemand.

La dernière partie concernant le parcours de l’auteur, sa recherche, la découverte de ses origines à Klietz, l’accueil du peuple allemand et son ressenti d’enfant de la guerre a été traduite en allemand par son amie Cornelia Zemskeris – Professeur d’allemand à l’Ecole d’Ingénieurs « Agro Tech Paris », afin d’offrir à tous ses amis de (Klietz – Havelberg – Sandau – Tangermünde) cette joie d’être reconnu comme enfant né en Allemagne.

Armand Pouille est titulaire de deux titres universitaires de 3ème cycle, le Diplôme d’Etudes

Supérieures Spécialisées et le Diplôme d’Etudes Approfondies, délivrés par l’Université de Lille I en 1998 et en 1999. Il a notamment publié aux Editions Grancher – Paris, en Octobre 2002, un livre devenu référence dans le domaine «Des Maçons Médiévaux aux Compagnons d’aujourd’hui». Un second livre vient de paraître aux Editions Trédaniel – Véga à Paris « Connaître et Comprendre la Franc-maçonnerie ». Il prépare actuellement une thèse de doctorat sur «L’Esprit et les Valeurs du Compagnonnage» qui sera éditée fin d’année

POUILLE Armand – Klietz 1945 – Le mal vivre après la guerre
Distribué par l’auteur “Armand Pouille – 16 Rue Roger Maréchal 62320 ACHEVILLE”
mail: armand.pouille@hotmail.fr – téléphone 06 23 00 49 40.
27 €. Expédié par poste (4,00€) AUX FRAIS DE L’AUTEUR

Site internet de l’auteur