Henri Vincente est debout au milieu une main sur la hanche

Henri Vincente est debout au milieu une main sur la hanche

Jacob et sa femme française : portrait peint au Stalag d’après une photo

N°771

Le père de Christiane : Henri Vincente est né à Fez, Maroc , en Novembre 1916.
Pendant la Seconde Guerre mondial, prisonnier de guerre en Allemagne, il avait le matricule 42217.
Il était un détenu du stalag IIIA à SCHÖNEFELD, à l’est de Berlin. Intégré au Kommando 950.
Il a travaillé pour l’usine Henschel avant d’être affecté dans une ferme de LUDWIGSFELDE (11 Km de Potsdam) afin d’aider une fermière qui était veuve, son mari soldat allemand ayant été tué sur le front.
Henri Vincente après sa libération (le 28 Avril 1945) n’est pas parti tout de suite d’Allemagne car il est resté jusqu’au 15 juin pour apporter une aide dans les champs.

Il y a 2 ans (2018) Christiane a appris qu’en 1947 une lettre était arrivée d’Allemagne.
Cette lettre annonçait qu’un enfant était né de la relation du père de Christiane avec la fermière.
Depuis Christiane cherche son frère (où sa sœur) allemand.

Liste des villages de la commune de Ludwigsfelde où pouvait se trouver la ferme :
– Ahrendsdorf
– Genshagen avec le château de Genshagen lié à la collaboration franco-allemande
– Gröben (plus Gröbener Kietz)
– Groß Schulzendorf
– Jütchendorf
– Kerzendorf
– Löwenbruch
– Mietgendorf
– Schiaß
– Siethen
– Struveshof (quartier résidentiel)
– Wietstock.

Christiane est très émue de lancer cette recherche, si quelqu’un a des informations sur ces villages, contactez-nous.