Sélectionner une page

Cœurs sans frontières, le globe terrestre, deux cœurs accolés, l’un protégeant l’autre.

Avons-nous suffisamment réfléchi à l’emblème de notre association ?

Ce symbole nous guide vers une fraternité sans barrières. Certes nous sommes nés de parents qui ne se seraient pas rencontrés sans la Seconde Guerre mondiale, la conséquence fut pour la plupart d’entre nous la souffrance de grandir sans racines et souvent sans l’amour nécessaire à un enfant.

Pourtant, nous avons relevé la tête que l’on nous a maintenue baissée pendant tant d’années.

N’est-ce pas un exploit à plus de 60 ans d’avoir décidé d’être reconnus et acceptés ? N’est-il pas merveilleux d’y parvenir, quel chemin parcouru depuis le début de cette aventure ! Les mentalités évoluent, les portes s’entrouvrent, chaque année la presse régionale nous ouvre ses colonnes, depuis décembre trois articles ont été consacrés à nos recherches en Allemagne, un en Autriche, les mois précédents la presse française s’est également faite l’écho de l’attente de quelques uns d’entre-nous.

Des évènements récents, ont ombragé un ciel que nous pensions serein, nous voulons y voir la crise d’adolescence d’une association récente. Il nous faut en prendre la mesure.

Nous avons évolué depuis la première réunion berlinoise dont est issue la magnifique idée de s’unir pour progresser. Après quelques années au sein de cœurs sans frontières, particulièrement depuis la création des secteurs régionaux, nous avons confronté nos histoires, sommes sortis de l’isolement, devenus acteurs. Nous agissons alors que nous subissions. Nous apportons à ceux qui nous rejoignent une base plus solide que celle que les plus anciens ont eue pour s’appuyer. La fraternité caractérise CSF.

Les frontières sont des barrières que nous devons garder ouvertes. Celles-ci se nomment à priori, jugement… et ne sont jamais très loin dans l’être humain, ne les laissons pas s’installer dans notre association, comment avancerions-nous ?

Régions

Pour équilibrer les régions, un léger remaniement a été effectué. Vous trouverez dans la partie publique : Vie de l’association, un nouvel onglet : Répartition régionale.

Si votre département a changé de région, rien ne sera différent pour vous, vous restez dans la région où vous étiez, avec le/la même délégué/e régional/e. Seuls les nouveaux adhérents sont concernés par cette nouvelle organisation.

Béatrice Kelsch devient correspondante Allemagne, cela permettra aux germanophones de pouvoir communiquer de temps à autre par téléphone dans leur langue maternelle, ce que Chantal, malgré ses efforts pour apprendre la langue de Goethe, ne peut assurer.

Nomination

Comme le veulent nos statuts, Article 13 :

« En cas de vacances de poste, le Comité Directeur pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres par d’autres membres adhérents jusqu’à la prochaine assemblée Générale. »

Hubert Le Neillon, qui a déjà aidé plusieurs d’entre nous par des traductions, rejoint le l’équipe du comité directeur.

Questionnaire :

En raison des nombreuses réponses, le questionnaire a été un succès. Nous nous en réjouissons, il est le signe de la vitalité de l’association. Nous espérions y trouver l’aide nécessaire à un fonctionnement plus collégiale, notre souhait se réalise. Nous ferons appel aux volontaires, au cours des actions qui nécessitent leurs compétences. Nous les remercions.

Il est toujours possible à ceux qui n’ont pas répondu ou aux nouveaux arrivés de proposer leur aide, ou à chacun de nous faire part de ses observations ou suggestions.

Merci d’avance à tous.